Sattva Yoga Toulouse https://sattvayogatoulouse.fr Sattva Yoga Toulouse Mon, 06 Jul 2020 15:30:40 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.4.2 https://sattvayogatoulouse.fr/wp-content/uploads/2020/06/cropped-faviconsattva-32x32.png Sattva Yoga Toulouse https://sattvayogatoulouse.fr 32 32 Découvrez le Yoga Méthode Iyengar https://sattvayogatoulouse.fr/decouvrez-le-yoga-methode-iyengar https://sattvayogatoulouse.fr/decouvrez-le-yoga-methode-iyengar#respond Sun, 05 Jul 2020 15:20:55 +0000 https://sattvayogatoulouse.fr/?p=2036 Qu’est-ce que le Yoga Méthode Iyengar ? Quelle est la meilleure école de Yoga Iyengar à Toulouse ? Le Yoga Iyengar est une école de yoga créée par le maître...

L’article Découvrez le Yoga Méthode Iyengar est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
Qu’est-ce que le Yoga Méthode Iyengar ?

Quelle est la meilleure école de Yoga Iyengar à Toulouse ?

Le Yoga Iyengar est une école de yoga créée par le maître Bellur Krishnamachar Sundararaja Iyengar qui est actuellement âgé de plus de 90 ans. Il s’agit d’un yoga synthétique basé sur une pratique poussée du pranayama et des asanas. Ce type de yoga demande beaucoup de concentration et a pour fondements l’intensité et la précision. Où peut-on trouver des professeurs de Yoga Iyengar à Toulouse ? La réponse dans la suite !

Où pratiquer le Yoga Iyengar à Toulouse ?

La meilleure façon de pratiquer c’est de se rendre dans une école de Yoga à Toulouse telle que Sattva Yoga ! Le centre met à disposition 3 studios, le Shala Matabiau, le Shala Esquirol et le Shala Capitole. Il propose différents cours de Yoga à Toulouse, dont des cours de Yoga Iyengar et de Hatha Yoga. Si vous souhaitez découvrir ce qu’est le yoga ou progresser grâce aux conseils et au suivi bienveillants de plusieurs professeurs qualifiés, rendez-vous dans un des studios de Sattva. L’équipe du centre accueille à bras ouverts toutes les personnes désirant profiter des bienfaits du yoga. Que ce soit les enfants (yoga enfant), les femmes enceintes (Yoga Prénatal) ou les personnes âgées (Yoga senior). L’école propose même des stages de Yoga aux personnes souhaitant perdre du poids, régler un problème de stress ou tout simplement monter en puissance.

Quelles sont les spécificités de ce type de yoga ?

Le yoga Iyengar permet à ses pratiquants de réaliser et de comprendre l’importance des connexions qui existent entre les différentes zones du corps. Niveau spirituel, les exercices de yoga Iyengar nous permettent d’atteindre nos limites sans nous mettre en danger.

Tous ceux qui veulent faire du yoga Iyengar doivent faire preuve d’une grande capacité de concentration. En effet, pratiquer cette forme de yoga signifie savoir se concentrer sur l’alignement de chaque partie du corps dans l’espace et être capable d’enchaîner des postures tout en utilisant un support (des cordes, des couvertures, de sangles, des chaises, des briques, etc.). Pour la petite histoire, BKS, a travaillé sur la totalité des techniques de yoga, a analysé près de 200 postures classiques et près d’une quinzaine de techniques de respiration pour mettre au point le Yoga Iyengar.

Quels sont les bienfaits du Yoga Iyengar ?

Très bénéfique pour la santé de ses pratiquants, cette forme de yoga permet de gagner aussi bien en force qu’en souplesse. Si vous avez des problèmes de dos, ses postures vous aideront à régler le problème. En sus, vous êtes sûrement loin de vous en douter, mais ce style yoga aide les organes internes à mieux fonctionner.

Comme de nombreux autres types de yoga, il rend plus sereines les personnes souffrant d’anxiété et de stress chronique et leur permet de retrouver le sommeil. En effet, le pranayama (ou technique de respiration) pratiqué durant une séance de Yoga Iyengar augmente la vitalité du corps car il facilite la circulation de l’énergie.

L’article Découvrez le Yoga Méthode Iyengar est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
https://sattvayogatoulouse.fr/decouvrez-le-yoga-methode-iyengar/feed 0
Découvrez la méthode Pilates https://sattvayogatoulouse.fr/decouvrez-la-methode-pilates https://sattvayogatoulouse.fr/decouvrez-la-methode-pilates#respond Sun, 05 Jul 2020 15:17:03 +0000 https://sattvayogatoulouse.fr/?p=2030 L’article Découvrez la méthode Pilates est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>

Qu’est-ce que la méthode Pilates ? 

 

C’est une gymnastique inventée par Joseph Pilates au siècle dernier. Cet homme à la santé fragile et passionné d’anatomie a travaillé toute sa vie à la conception d’exercices permettant d’être bien dans son corps et dans sa tête.

Les principes du Pilates

Les exercices de Pilates ne peuvent être efficaces que par le respect et l’application scrupuleuse des principes de la méthode. Ces derniers sont comme le fil directeur à respecter. Il faut donc bien les connaître. A force de répétition, ils deviennent automatiques :

La méthode Pilates améliore l’alignement de votre corps. Ce dernier « enregistre » à force de répétitions la façon de se placer dans l’espace en fonction des exercices, il utilise des repères internes et externes, ce qui contribue à affiner votre schéma corporel. Il faut donc rechercher une qualité maximum dans la manière de réaliser les exercices, conditionnée par un petit nombre de répétitions de chaque mouvement.

La Fluidité

Au fur et à mesure de la pratique, vous pourrez enchaîner les exercices les uns après les autres, sans arrêt, comme une chorégraphie. Ils se réalisent dans un ordre bien défini, avec des transitions précises entre eux. Entraînez-vous pour apprendre, enregistrer au fur et à mesure les exercices, leurs noms et la manière dont on passe de l’un à l’autre.

LE CONTROLE

Vous êtes acteur ou actrice de ce que vous faites, vous devez en avoir conscience et ne pas vous « laisser faire ». Chaque exercice est une invitation à coordonner le mouvement du corps avec l’esprit et la respiration. Prenez le temps de bouger à votre rythme en veillant à ce que le centre soit actif et concentrez vous sur ce que vous faites…Cela favorisera votre contrôle !

LE CENTRAGE

Le centre, baptisé powerhouse par Joseph Pilates est le concept le plus important de la méthode. Il symbolise le « noyau » du corps, et c’est de lui que tout part. Il se situe autour de la taille, dans une zone qui va du bassin au bas des côtes. Il est constitué des muscles profonds qui entourent la colonne vertébrale, notamment le transverse et le transversaire épineux, et tous les muscles du plancher pelvien. Un centre fort améliore la posture, tout mouvement est initié, contrôlé par lui.  Grâce à la pratique régulière, vous prenez conscience de votre centre et le renforcez.

LA RESPIRATION

En Pilates, il faut sans arrêt rentrer le ventre et contracter les muscles du plancher pelvien (notamment le périnée et les sphincters), on n’inspire plus en gonflant le ventre, mais on utilise la respiration latérale thoracique. Il faut faire rentrer l’air en gonflant les côtes, sur les côtés et dans le dos. On chasse l’air en resserrant les côtes autour de la colonne vertébrale. Cette technique permet de mieux utiliser nos poumons.

L’article Découvrez la méthode Pilates est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
https://sattvayogatoulouse.fr/decouvrez-la-methode-pilates/feed 0
Mon Rituel du matin https://sattvayogatoulouse.fr/mon-rituel-du-matin https://sattvayogatoulouse.fr/mon-rituel-du-matin#respond Sun, 05 Jul 2020 14:39:41 +0000 https://sattvayogatoulouse.fr/?p=2008   MON RITUEL DU MATIN Jus de citron eau tiède et gingembre, ma crème pour le ventre et ma crème pour le corps, mon râpe langue (technique indienne pour nettoyer...

L’article Mon Rituel du matin est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
 

MON RITUEL DU MATIN

Jus de citron eau tiède et gingembre, ma crème pour le ventre et ma crème pour le corps, mon râpe langue (technique indienne pour nettoyer sa langue tous les matins, ne pas utiliser la brosse à dent sur la langue trop agressif, et mon huile Néoveda au citron pour le visage. Et bien sûr ma Méditation de 10 à 20m, ma pratique de Yoga et pranayama (vidéo en préparation pour le Défi) et ma nouvelle boisson chaude favorite du matin : Maté vert sans théine.

Et vous vos Rituels ressemblent à quoi? quels sont vos produits préférés? Partagez moi vos astuces !!

 

La respiration abdominale : le souffle sacré

A la naissance, nous avons tous commencé à respirer par l’abdomen. A l’âge adulte nous respirons presque tous par le thorax, plutôt que par l’abdomen, ce qui provoque tensions et troubles neurologiques.Jusqu’à l’âge de deux ans environ, c’est-à-dire jusqu’à ce que l’enfant ait pris conscience de son « moi » et du rapport au monde, le bébé remplit d’air en même temps ses poumons et son ventre, et les vide instinctivement de la même façon. Puis il grandit et se trouve confronté au monde avec son lot de peurs, stress, timidité, bref des émotions et il commence alors à accélérer son rythme respiratoire. La respiration profonde spontanée de la prime enfance disparaît au profit de la respiration « sociale » beaucoup moins profonde qui ne fait appel qu’aux poumons et aux bronches. La quantité d’air que l’adulte fait rentrer dans l’organisme diminue de moitié. Il oublie de respirer par le ventre et c’est une véritable catastrophe, pour plusieurs raisons.La première est la régulation des deux systèmes nerveux « autonomes ».Ces deux systèmes nerveux sont dit « autonomes », parce qu’ils ne peuvent être consciemment dirigés.Il se trouve que notre façon de respirer peut aider l’un de ces deux systèmes à dominer l’autre à un moment donné.Ainsi quand la respiration est superficielle et inégale, elle ne fait intervenir que la cage thoracique comme si on respirait dans un corset trop serré à a taille), le système nerveux sympathique prend les commandes. Rapide, saccadée, haletante, (même sans effort physique) cette respiration entraîne décharge d’adrénaline, accélération du rythme cardiaque, hausse de la tension artérielle et musculaire.Au pire, elle peut déclencher une violente attaque d’anxiété, au mieux, nous rendre plus sensibles aux agressions.A l’inverse, une respiration lente, régulière et profonde fera jouer le diaphragme. Le système nerveux parasympathique domine et bloque les effets anxiogènes du système sympathique : ralentissement des pulsations du cœur, baisse de la tension artérielle, relaxation des muscles, entraînant un état de calme, portail de la paix intérieure. La tension du corps se relâche comme si elle n’attendait que l’ouverture de cette voie pour s’échapper.

 

 

Se préparer à méditer

Choisissez un environnement paisible. La méditation doit être pratiquée dans un lieu paisible. Cela vous permettra de vous concentrer et de ne pas être assailli(e) par des stimulus extérieurs (bruits de voiture, de travaux, etc.). Essayez de trouver un endroit où vous ne serez pas interrompu pendant la durée de votre méditation, qu’elle dure 5 minutes ou une demi-heure. L’espace n’a pas besoin d’être très vaste, une petite pièce ou même votre bureau feront l’affaire, pourvu que ce soit un lieu où l’on ne vous dérangera pas.Pour les novices, il est particulièrement important d’éviter les distractions extérieures. Éteignez les téléviseurs, les téléphones ou tout appareil bruyant. Si vous mettez de la musique, choisissez des airs calmes, répétitifs et doux, afin de ne pas rompre votre concentration. Une autre solution est de faire couler une petite fontaine si vous en avez une, le bruit de l’eau est très apaisant.Votre espace de méditation n’a pas besoin d’être entièrement silencieux, donc pas besoin de boules Quiès.

Le bruit d’une tondeuse à gazon ou un chien qui aboie à côté ne devrait pas perturber votre méditation. En fait, tenez compte de ces bruits de la vie de tous les jours, mais n’en faites pas une fixation, votre méditation peut se dérouler dans ce contexte. Quand vous aurez de l’expérience, ces petits bruits ne seront plus une gêne.Méditer en extérieur est souvent ce que choisissent celles et ceux qui se livrent à la méditation. Évitez les routes passantes et les lieux très bruyants. Si vous le pouvez, mettez-vous sous un arbre ou asseyez-vous sur l’herbe dans votre jardin.

L’article Mon Rituel du matin est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
https://sattvayogatoulouse.fr/mon-rituel-du-matin/feed 0
Le psoas ou le muscle de l’âme https://sattvayogatoulouse.fr/le-psoas-ou-le-muscle-de-lame https://sattvayogatoulouse.fr/le-psoas-ou-le-muscle-de-lame#respond Sun, 05 Jul 2020 14:11:06 +0000 https://sattvayogatoulouse.fr/?p=1995 LE PSOAS OU LE MUSCLE DE L’ÂME Le « Muscle de l’âme » pourrait être la source de votre anxiété et de votre peur. On vous a certainement dit que votre...

L’article Le psoas ou le muscle de l’âme est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
LE PSOAS OU LE MUSCLE DE L’ÂME

Le « Muscle de l’âme » pourrait être la source de votre anxiété et de votre peur.

On vous a certainement dit que votre dépression, votre peur et votre anxiété étaient dans votre tête. En fait, c’est peut-être dans vos fesses. C’est à cause du muscle psoas major, parfois appelé le « muscle de l’âme. » Ce muscle est responsable de la stabilisation du corps. Il est situé près de l’os de la hanche et affecte la mobilité, l’équilibre, les mouvements des articulations, la flexibilité, et bien plus encore. Il a pour rôle d’aider le corps à rester droit et en mouvement.

Une étude indique que ce muscle pourrait également être lié à votre bien-être général.

« Le psoas incarne littéralement notre profonde envie de survie, et plus profondément, notre désir élémentaire de nous épanouir» , explique Liz Koch, auteur de « The Psoas Book ». Cela étant dit, il est facile de croire que le psoas fait bien plus.

Le psoas est également relié à la membrane, où la respiration est modulée. C’est également là que la plupart des sentiments physiques de l’anxiété se manifestent. Koch pense qu’il y a un lien direct entre le psoas et la moelle épinière, ce qui conduit à la partie la plus ancienne de notre cerveau – le cerveau reptilien.

Le cerveau reptilien concerne davantage le combat ou la fuite, pas la pensée. « Bien avant la parole ou la capacité d’organisation du cortex développé, le cerveau reptilien, connu pour son instinct de survie,a maintenu le fonctionnement de notre base essentielle», dit Koach.

Ainsi, lorsque le psoas est tendu, votre cerveau reptilien peut également être tendu, vous laissant avec un sentiment général de malheur. Voici une vidéo qui explique comment bien l’étirer:

Peu de personnes connaissent ce muscle mais c’est celui qui donne souvent des douleurs lombaires et force petit à petit par manque d’étirements à se voûter et à marcher comme une personne âgée.

Pour garder un dos droit et éviter les douleurs dans les hanches et dans le dos, voici 5 petites vidéos très intéressantes.

Le psoas est un muscle qui part de la hanche, traverse l’abdomen et s’attache profondément sur les cinq vertèbres lombaires. Ce muscle a une prédisposition particulière à devenir tendu puisque son fascia est en continuité avec celui du rein et également en continuité avec le diaphragme.

Comme l’extension de la hanche devient limitée, la lubrification de la partie arrière de la hanche ne se fait plus  et les phénomènes de dégénérescence s’installent.

L’usure qui s’ensuit devient parfois tellement importante que les orthopédistes doivent procéder à une intervention chirurgicale, la prothèse totale de hanche.

Le psoas réagit énormément au stress émotionnel et particulièrement, aux peurs. Les peurs constituent l’émotion négative prédominante à l’heure actuelle sur la planète. De plus, étant donné les postures assises fréquentes dans les divers postes de travail, le psoas ne bénéficiant pas d’étirements sur une base régulière, accumule ce stress et devient rapidement tendu, voire rétracté.

C’est le muscle  le plus important car il est crucial pour stabiliser le corps. Il a de nombreuses répercussions sur la mobilité, l’équilibre et la flexibilité.

En plus de sa fonction à garder le corps droit et en mouvement, ce muscle est si grand que lorsqu’il est complètement étiré et détendu, la tension libérée améliore la connexion à l’instant présent. Il est essentiel à notre bien-être psychologique et à la santé physique.

C’est le seul muscle qui relie les jambes à la colonne vertébrale. Il commence à partir de la vertèbre dorsale (thoracique) T12 en passant par les cinq vertèbres lombaires avant d’arriver au fémur. Il affecte la mobilité, l’équilibre structurel, la fonction articulaire, la flexibilité, et bien plus encore.Le psoas a tendance à être tendu à cause d’un style de vie très sédentaire ou des étirements insuffisants.

L’article Le psoas ou le muscle de l’âme est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
https://sattvayogatoulouse.fr/le-psoas-ou-le-muscle-de-lame/feed 0
Recette de Pancake myrtille & banane https://sattvayogatoulouse.fr/recette-de-pancake-myrtille-banane https://sattvayogatoulouse.fr/recette-de-pancake-myrtille-banane#respond Sat, 04 Jul 2020 14:02:00 +0000 https://sattvayogatoulouse.fr/?p=1985   Pancake Healthy Banane Myrtille  Les pancakes parfait pour votre week-end ! Une recette rapide et délicieuse, sans sucre ni matières grasse ajoutés.n De quoi bien démarrer la journée !...

L’article Recette de Pancake myrtille & banane est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
 

Pancake Healthy Banane Myrtille 

Les pancakes parfait pour votre week-end !

Une recette rapide et délicieuse, sans sucre ni matières grasse ajoutés.n

De quoi bien démarrer la journée !

Le petit plus : Les graines de lin sont une bonne source de protéines et valent la peine d’entrer dans la composition de votre petit déjeuner !

Ingrédients : Pour 1 personne

  •  90g de flocons d’avoine
  • 240 ml d’eau
  • 1 demi banane bien mûre 
  • 1 CAC de graines de lin
  • 1 CAC de levure
  • le jus de 1 demi citron
  • 1 pincée de sel
  • 35G de myrtille

Préparation 

Mélanger tous les ingrédients sauf les myrtilles dans un robot, et laisser reposer ce mélange pendant 10 minutes.

Préchauffez votre poêle a feu moyen pendant 2 minutes.

Ajoutez les myrtilles et commencer la cuisson des pancakes en les retournant dès que des bulles se forment à la surface.

C’est prêt ! Essayez-les !

 

L’article Recette de Pancake myrtille & banane est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
https://sattvayogatoulouse.fr/recette-de-pancake-myrtille-banane/feed 0
Zoom sur le Yoga Prénatal https://sattvayogatoulouse.fr/zoom-sur-le-yoga-prenatal https://sattvayogatoulouse.fr/zoom-sur-le-yoga-prenatal#respond Mon, 15 Jun 2020 15:19:06 +0000 https://sattvayogatoulouse.fr/?p=2033 Zoom sur le yoga prénatal à Toulouse :  Quelle école de Yoga prénatal à Toulouse choisir ? Le Yoga prénatal est le meilleur ami de la femme enceinte. En effet,...

L’article Zoom sur le Yoga Prénatal est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
Zoom sur le yoga prénatal à Toulouse : 

Quelle école de Yoga prénatal à Toulouse choisir ?

Le Yoga prénatal est le meilleur ami de la femme enceinte.

En effet, il s’agit d’un sport doux permettant aux futures mamans de se préparer physiquement et mentalement à l’accouchement. Si vous souhaitez vous y mettre, sachez que ce type de yoga peut se pratiquer à partir du 4e mois de grossesse. Cependant, prenez soin de bien choisir le centre de Yoga prénatal à Toulouse où vous irez vous inscrire pour votre sécurité !

Pourquoi faire un stage de Yoga prénatal ?Selon les professionnels de la santé, les sports doux sont très bénéfiques pour les futures mères. A savoir, la marche, le taï-chi-chuan, la natation et bien sûr, le Yoga prénatal. 

Les cours de Yoga pour femme enceinte aide justement une femme à :

  • Faire face aux chamboulements hormonaux, psychiques et également physiques qu’engendre une grossesse ;
  • Garder une bonne posture pendant et après la grossesse ;
  • Vivre pleinement ses 9 mois de grossesse
  • assouplir, à renforcer son périnée et à s’étirer
  • Mieux respirer et donc à mieux oxygéner son bébé ;
  • Mieux affronter l’accouchement ;
  • Etre plus à l’écoute de son corps et à accepter les modifications qu’il doit subir 
  • Avoir plus confiance en elle, à être plus joyeuse et à savoir relâcher les tensions ;
  • Renforcer les liens qui l’unit à son bébé. 

En résumé, cette forme de yoga a une seule et unique vocation, celle de permettre à la maman de se sentir bien et de rester sereine. Et pour tout vous dire, la liste d’avantages dressée ci-dessous n’est pas exhaustive même si elle est déjà bien étoffée. Vous inscrire dans une école de Yoga prénatal à Toulouse ne sera que bénéfique pour vous et votre bébé !Pourquoi faut-il être assisté par un professionnel ?Si vous souhaitez réellement profiter de tous les bienfaits conférés par le Yoga prénatal, nous vous recommandons de pratiquer sous la surveillance d’un maître dans une salle de Yoga à Toulouse. Chez Sattva Yoga, un centre proposant des cours de Yoga à Toulouse, vous serez suivi par des professeurs possédant des certifications internationales. Véritables guides spirituels, ils vous montreront et vous apprendront les mouvements adaptés et l’attitude à adopter.

Concrètement, les exercices de yoga prénatal favorisent la circulation sanguine et ainsi, favorisent également l’oxygénation des cellules du corps ; permettent de prévenir le diabète gestationnel ; soulagent les nausées et autres désagréments liés à la grossesse comme les jambes lourdes, la sciatique et les varices ; aident le système nerveux à trouver son équilibre ;permettent au corps et à l’esprit d’acquérir de la force et de l’endurance ; favorisent la production d’endorphines ; facilitent l’accouchement en aidant le bassin à se développer ; protègent contre le tassement de la colonne vertébrale et la distension des muscles abdominaux ; Tonifient et assouplissent les muscles du dos.

Le centre Sattva a en tout 3 studios à Toulouse, 1 dans le quartier Matabiau, 1 autre à Esquirol et 1 dernier à Capitole. N’hésitez donc pas à vous y inscrire pour pouvoir mieux vivre votre grossesse et mieux l’apprécier. Par ailleurs, au cas où vous souhaiteriez que votre mari ou vos autres enfants découvrent également le yoga, l’école organise régulièrement de nombreux ateliers dont des stages d’Ashtanga Yoga et de Yoga pour enfant

L’article Zoom sur le Yoga Prénatal est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
https://sattvayogatoulouse.fr/zoom-sur-le-yoga-prenatal/feed 0
Les 7 prânâyâma de base https://sattvayogatoulouse.fr/les-7-pranayama-de-base https://sattvayogatoulouse.fr/les-7-pranayama-de-base#respond Mon, 08 Jun 2020 14:57:38 +0000 https://sattvayogatoulouse.fr/?p=2017 Les 7 prânâyâma de base Le yoga se révèle lorsque s’arrête le flot du souffle Avec le prânâyâma, nous sommes face à l’axe central de la pratique du yoga. C’est...

L’article Les 7 prânâyâma de base est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
Les 7 prânâyâma de base

Le yoga se révèle lorsque s’arrête le flot du souffle

Avec le prânâyâma, nous sommes face à l’axe central de la pratique du yoga. C’est par lui que peuvent être purifiés les émotions et le mental. C’est par lui que nous pouvons atteindre le corps énergétique.

La première phase de l’apprentissage du prânâyâma est la libération du souffle physiologique : être capable de complètement dissocier la respiration abdominale de la respiration thoracique, ensuite d’allonger ses souffles. On considère que la « mécanique » est dégrippée quand on peut aisément réaliser un souffle 10/20, (10 temps inspiration et 20 temps d’expiration), quelque soit la posture.

Ensuite, progressivement nous allons introduire des rétentions à poumons pleins ou des rétentions à poumons vides qui sont la cible principale du prânâyâma, pour atteindre la rétention spontanée et l’accès à la concentration et à la méditation.\r\n\r\nNous allons voir une description rapide et simple des principaux souffles utilisés dans les cours de yoga. Il existe bien d’autres types de prânâyâma, qui sont plutôt réservés à une pratique personnelle.Nous reverrons séparément dans d’autres articles tous ces souffles d’une manière détaillée ainsi que leurs différentes versions.

Souffle de la lumière dans le crane : Kapâlabhâti 

Dans l’état ordinaire nous sommes constamment en train de penser, et même quand nous ne l’exprimons pas extérieurement c’est à l’intérieur un verbiage et un défilé d’images incessant qui continue jusque dans nos rêves. Le premier objectif de kapâlabhâti est une sorte de nettoyage mental se vider de l’encombrement des pensées et du stress qui s’accumulent au quotidien ; amener un état léger, détendu, reposé, frais et lumineux du mental, qui se déconditionne peu à peu de la pesanteur de l’état de conscience habituel.

Technique

On ne travaille que l’expiration. C’est une succession d’expirations puissantes et rapides produisant un son de frottement de l’air dans le nez. Environ une centaine d’expirations à la minute.

Expiration : expulser l’air par les narines, un peu comme si on se mouchait, tout en rétractant d’un seul coup le ventre.

Inspiration : relâcher immédiatement le ventre, ce qui a pour effet de faire entrer un peu d’air.

L’expiration est donc très active alors que l’inspiration est passive.

Concentration : les yeux fermés, fixer le regard vers le haut, au centre du front. Essayer de voir un point et de dire mentalement le son “Om” à chaque expiration.

Durée : faire une à cinq minutes de souffle, puis s’arrêter en laissant aller le souffle et en l’observant. A cet instant il peut très bien s’arrêter, continuer légèrement ou normalement, se contenter d’observer sans intervenir. Rester ainsi une trentaine de secondes. Recommencer deux ou trois fois.

La posture: Prendre une posture assise en s’asseyant éventuellement au bord d’un petit coussin ferme.Redresser le dos à la verticale. Pour cela, basculer le bassin vers l’avant, creuser les reins, rentrer un peu le ventre, redresser et ouvrir la poitrine, détendre et abaisser les épaules, étirer la nuque en rentrant un peu le menton et reculer légèrement la tête de manière à ce qu’elle se place vraiment à la verticale dans le prolongement de la colonne.Serrer légèrement l’anus et le maintenir ainsi durant toute la pratique.Fermer les yeux, faire converger le regard sur le point entre les sourcils.Prendre le geste de la sagesse avec les mains : bout de l’index calé fermement dans la première pliure du pouce, les trois autres doigts tendus et serrés les uns contre les autres. Les paumes des mains sont tournées vers le plafond, le dos des mains est posé sur les genoux.

La pointe de la langue se place contre la partie molle du palais. Voir et sentir la colonne, l’axe complètement dressé, tendu vers le haut entre la base ferme, serrée, et le point entre les sourcils, lumineux. Sentir la poussée du bas vers le haut.

Le Soufflet du forgeron : Bhastrikâ

C’est un des grands souffles purificateurs. Il permet de se recentrer, d’apaiser ou de donner de la puissance. Il libère les tensions physiques et mentales, décoince les énergies. Il sera une aide précieuse dans les postures « difficiles ». Il développe force, courage et tranquillité.

Prendre une posture assise, les genoux sont en contact avec le tapis afin d’offrir une base ferme et stable. Accessoirement s’asseoir au bord d’un coussin pour surélever le centre de gravité de la posture et ainsi réduire la pression sur les membres inférieurs.

Etirer la colonne vertébrale sur toute sa hauteur. Basculer le bassin vers l’avant et creuser l’étage lombaire. La cage thoracique s’ouvre largement, laissant tomber les épaules de chaque côté. Rentrer le menton, sans baisser la tête afin d’étirer l’étage cervical.

Installer la contraction du premier sphincter de l’anus (mula-bandha) pour la maintenir tout au long de la pratique.

Adopter le geste de la sagesse, en déposant les paumes des mains sur les genoux, l’extrémité de l’index à la racine du pouce, les trois autres doigts séparés entourent chaque rotule. Retourner la langue comme pour l’avaler et appuyer la pointe sur la partie molle du palais.

Fermer les paupières et maintenir le regard convergeant médian.Respiration

Porter toute son attention au niveau du ventre.

Engager une respiration exclusivement abdominale. Le thorax ne participe pas à l’acte respiratoire. La sangle se dilate à l’inspiration et se rétracte à l’expiration puissamment sur un rythme rapide et régulier (50 à 60 respirations à la minute). Les deux phases respiratoires sont actives et équilibrées, produisant le son caractéristique d’un soufflet de forge. Pour intensifier cette perception, effectuer la victorieuse, en freinant le passage de l’air par une légère compression de la glotte.

Dans la pratique, le bhastrikâ d’une durée de 2 minutes s’alterne avec une phase de rétention à poumons pleins ou d’alternance de rétentions à vide et à plein de 30 à 60 secondes.

Rétention

Durant les phases de rétention, il est impératif d’associer à la contraction de l’anus, la rétraction abdominale, et la contraction de la glotte. Ces trois contractions permettent de maintenir une rétention longue, hermétique, dans l’intensité en toute sécurité. Effectuer 3 à 5 cycles, puis terminer obligatoirement par une rétention à plein et une expiration parfaitement contrôlée. En aucun cas, la pratique du bhastrikâ ne doit provoquer un état d’agitation ou des essoufflements.

Concentration et visualisation

Différentes concentrations peuvent être utilisées en fonction des effets recherchés. Reportez vous à l’enseignement oral.

Respiration égalisée : Samavritti

C’est un souffle équilibrant, stabilisateur, principalement sur le plan de la personnalité et des comportements. Les hypernerveux, les émotifs et les coléreux en tirent un grand profit. C’est une technique efficace pour combattre la spasmophilie. Il assure un meilleur sommeil. Il régule le rythme cardiaque. Il peut être utile dans certains types d’hypertension. Il donne assurance et confiance en soi.

Technique

Elle consiste à égaliser les 4 temps respiratoires : l’inspiration, la tenue du souffle à poumons pleins, l’expiration et la tenue du souffle à poumons vides se feront sur un nombre égal de secondes. Le rythme minimum est de 5 secondes.

Inspiration, expiration et rétentions (plein et vide) : chaque partie est égalisée. En tant que technique de respiration pure il faut commencer à 5 secondes pour arriver à une quinzaine de secondes. Si ce souffle est utilisé dans une posture, la difficulté peut obliger à descendre à 4 ou même 3 secondes.

Concentration : les yeux sont fermés. Visualiser le centre d’énergie de la base (une roue à 4 rayons:) et le centre d’énergie du front (une roue à 2 rayons) ainsi que l’axe vertébral qui relie ces deux centres. Se concentrer durant l’inspiration et l’expiration sur le souffle qui circule entre la base et le front. Se concentrer dans la rétention à poumons vides dans le centre d’énergie de la base et durant la rétention à poumons pleins dans le centre d’énergie du front. Le regard suit le mouvement du souffle : les yeux descendent vers le bout du nez durant l’expiration et montent vers le front durant l’inspiration. Les yeux sont toujours convergents.

Durée : entre 5 et 15 minutes.

Respiration complète : Visamavritti

Ce souffle est l’un des grands régulateurs de tout le système hormonal. Pratiqué régulièrement, au moins une demi heure par jour, il permet par exemple de perdre du poids si besoin est. Il est bénéfique dans certains cas de douleurs vertébrales. Il est un puissant « déstressant ». Il peut être un adjuvant précieux dans certaines formes de diabète, d’asthme, de mal de tête et en général dans les troubles chroniques. Il doit être, dans ces cas, associé à des visualisations spécifiques.C’est en fait un excellent régulateur de l’horloge interne grâce au rythme qu’il redonne au souffle et par conséquent à l’ensemble des processus physiologiques et mentaux.

C’est la respiration sur le rythme : 1 temps d’inspiration (par exemple 4 secondes) 4 temps de rétention à poumons pleins (16 secondes) 2 temps d’expiration (8 secondes).

Inspiration : elle part du ventre et monte dans la poitrine.

Expiration : elle part de la poitrine et descend dans le ventre.

Rétention à poumons pleins : tout doit devenir stable et immobile.

Concentration : les yeux sont fermés, le regard fixé dans le point inter sourcilier. On visualise le souffle qui circule dans l’axe vertébrale, de la base à la fontanelle. Il suit le mouvement physiologique, montant à l’inspiration et descendant à l’expiration.

Durée : entre 5 et 10 minutes.

Ujjâyin : la respiration victorieuse

Cette technique apprend à réguler la respiration et à la maîtriser en toutes circonstances. Ce souffle donne chaud et purifie le corps, il équilibre le fonctionnement thyroïdien. Il permet de vaincre l’angoisse, le trac ou toute forme de peur préalable. Il donne un réel sentiment de force et de sécurité. Il est utile aux timides. Il développe une meilleure concentration. Il stabilise le regard et, pratiqué sur de longues périodes, il produit une énergie personnelle formidable.

Technique

Cette respiration consiste à produire un son en faisant frotter l’air dans le fond de la gorge. Pour cela, faire une légère contraction de la gorge et de la glotte. Ce souffle doit être utilisé dans toutes les postures difficiles, comme dans tous les types d’effort.Inspiration et expiration : elles doivent être allongées au maximum des possibilités sur le rythme 1/2. On peut commencer par 5 secondes d’inspiration et 10 d’expiration pour arriver à 20/40. Dans la version de base de ce souffle on se contente d’allonger inspiration et expiration sans placer de rétention. Le son produit doit être régulier, sans à-coups.

Concentration : les yeux sont fermés, fixés sur le point inter sourcilier. Visualiser mentalement le souffle qui circule dans l’axe vertébral, montant à l’inspiration et descendant à l’expiration.

Durée : entre 5 et 15 minutes.

Respiration rafraîchissante : Shîtalî

Ce souffle apaise le mental, calme l’anxiété, libère les tensions du cœur, il induit un état d’immobilité des pensées, une forme d’anesthésie mentale. Il est donc favorable aux techniques de concentrations et de méditations. Il rafraîchit le corps, il est souvent utilisé en yoga thérapeutique pour ces effets sur les problèmes nerveux : asthme, certains problèmes de peau, hyperémotivité…

Technique

Dans cette respiration l’inspiration se fait par la langue mise en tuyau et sortie, entre les lèvres arrondies. L’expiration se fait classiquement par le nez.

Inspiration : sortir la langue d’un centimètre en la mettant en tuyau, lèvres arrondies autour. Inspirer pendant 4 secondes en « gonflant » le ventre.

Rétention à poumons pleins : rentrer la langue et retenir la respiration pendant 8, 12 ou 16 secondes.

Expiration : expirer par le nez pendant 8 secondes en vidant bien le ventre.

Concentration : les yeux sont fermés fixant le point inter-sourcilier. A l’inspiration voir le souffle aspiré à partir d’un point extérieur emplir le milieu de la poitrine (chakra du cœur). A l’expiration voir le souffle quitter le cœur et rejoindre le point extérieur. Pendant la rétention du souffle à poumons pleins voir le centre d’énergie du cœur en expansion.

Durée : entre 5 et 10 minutes.

Respiration alternée : Nâdîshodhana

Ce souffle équilibre les polarités énergétiques des côtés gauche et droit (lune et soleil, féminin et masculin, dedans et dehors, etc.) ce qui améliore nettement la santé, la résistance du corps et du système immunitaire. Il développe la volonté la stabilité du caractère et réduit notablement la verbalisation mentale (ou extérieure) excessive dont souffrent beaucoup de personnes. Il permet de faire un peu mieux le silence intérieur et d’être plus en recul.

Technique

Cette méthode consiste à respirer alternativement par les narines sur un rythme de souffle lent.

Inspiration : inspirer durant 3 ou 4 secondes.

Expiration : le double de l’inspiration.

Rétention à poumons pleins : 2, 3 ou 4 fois le temps de l’inspiration (selon possibilités de chacun).Trajet physique du souffle : commencer par expirer par les deux narines. Inspirer par la narine gauche en bouchant la droite. Tenir le souffle à poumons pleins. Expirer par la narine droite en bouchant la gauche. Inspirer par la narine droite, retenir le souffle à poumons pleins. Expirer par la narine gauche. Inspirer par la narine gauche, tenir le souffle à poumons pleins. Expirer à droite, etc.

Une fois la technique commencée, il convient de changer de côté après chaque rétention du souffle à poumons pleins.

Concentration : les yeux sont fermés, immobilisés dans la fixation du point inter sourcilier.

La visualisation consiste à imaginer un canal partant en bas à gauche de la colonne vertébrale. Il se dirige soit directement, soit en suivant le serpentin vers le milieu du front. Idem à droite. Le canal de gauche est couleur de lune, le canal de droite couleur de soleil. Quand la narine gauche fonctionne on suit le trajet du souffle (inspiration et expiration) dans le canal de gauche. Idem pour le souffle dans la narine droite. L’inspiration est ascendante, l’expiration descendante.

Durée : entre 5 et 15 minutes.

Source Olivier Clair

Merci pour son article très complet.

L’article Les 7 prânâyâma de base est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
https://sattvayogatoulouse.fr/les-7-pranayama-de-base/feed 0
La respiration abdominale : le souffle sacré https://sattvayogatoulouse.fr/la-respiration-abdominale-le-souffle-sacre https://sattvayogatoulouse.fr/la-respiration-abdominale-le-souffle-sacre#respond Mon, 01 Jun 2020 14:48:41 +0000 https://sattvayogatoulouse.fr/?p=2014 La respiration abdominale : le souffle sacré A la naissance, nous avons tous commencé à respirer par l’abdomen. A l’âge adulte nous respirons presque tous par le thorax, plutôt que...

L’article La respiration abdominale : le souffle sacré est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
La respiration abdominale : le souffle sacré

A la naissance, nous avons tous commencé à respirer par l’abdomen.

A l’âge adulte nous respirons presque tous par le thorax, plutôt que par l’abdomen, ce qui provoque tensions et troubles neurologiques. Jusqu’à l’âge de deux ans environ, c’est-à-dire jusqu’à ce que l’enfant ait pris conscience de son « moi » et du rapport au monde, le bébé remplit d’air en même temps ses poumons et son ventre, et les vide instinctivement de la même façon. Puis il grandit et se trouve confronté au monde avec son lot de peurs, stress, timidité, bref des émotions et il commence alors à accélérer son rythme respiratoire.

La respiration profonde spontanée de la prime enfance disparaît au profit de la respiration « sociale » beaucoup moins profonde qui ne fait appel qu’aux poumons et aux bronches. La quantité d’air que l’adulte fait rentrer dans l’organisme diminue de moitié. Il oublie de respirer par le ventre et c’est une véritable catastrophe, pour plusieurs raisons.

La première est la régulation des deux systèmes nerveux « autonomes ».Ces deux systèmes nerveux sont dit « autonomes », parce qu’ils ne peuvent être consciemment dirigés. Il se trouve que notre façon de respirer peut aider l’un de ces deux systèmes à dominer l’autre à un moment donné.Ainsi quand la respiration est superficielle et inégale, elle ne fait intervenir que la cage thoracique comme si on respirait dans un corset trop serré à a taille), le système nerveux sympathique prend les commandes.

Rapide, saccadée, haletante, (même sans effort physique) cette respiration entraîne décharge d’adrénaline, accélération du rythme cardiaque, hausse de la tension artérielle et musculaire. Au pire, elle peut déclencher une violente attaque d’anxiété, au mieux, nous rendre plus sensibles aux agressions.

A l’inverse, une respiration lente, régulière et profonde fera jouer le diaphragme.

Le système nerveux parasympathique domine et bloque les effets anxiogènes du système sympathique : ralentissement des pulsations du cœur, baisse de la tension artérielle, relaxation des muscles, entraînant un état de calme, portail de la paix intérieure.

La tension du corps se relâche comme si elle n’attendait que l’ouverture de cette voie pour s’échapper.

L’article La respiration abdominale : le souffle sacré est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
https://sattvayogatoulouse.fr/la-respiration-abdominale-le-souffle-sacre/feed 0
Découvrez l’Ashtanga Vinyasa https://sattvayogatoulouse.fr/decouvrez-lashtanga-vinyasa https://sattvayogatoulouse.fr/decouvrez-lashtanga-vinyasa#respond Fri, 22 May 2020 15:27:41 +0000 https://sattvayogatoulouse.fr/?p=2042 Découvrez l’Ashtanga Vinyasa Comment et où apprendre l’Ashtanga Yoga à Toulouse ? L’Ashtanga est un style de yoga traditionnel qui a pour particularité son intensité. Très dynamique, il consiste à...

L’article Découvrez l’Ashtanga Vinyasa est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
Découvrez l’Ashtanga Vinyasa

Comment et où apprendre l’Ashtanga Yoga à Toulouse ?

L’Ashtanga est un style de yoga traditionnel qui a pour particularité son intensité. Très dynamique, il consiste à enchaîner rapidement différentes figures. Il est, de ce fait, parfait pour toute personne souhaitant calmer son esprit tout en se dépensant physiquement. Mais d’où vient cette forme de yoga ? Où pratiquer l’Ashtanga Yoga à Toulouse ? Quels sont les bienfaits qu’il procure aux pratiquants ?

Quelles sont les origines de l’Ashtanga?

L’Ashtanga ou Raja Yoga a été enseigné par le maître yogi Sri Krishna Pattabhi Jois pour la première fois en Inde (à Mysore). Le style de yoga se fait une place dans les pays occidentaux dans les années 60. Les amateurs de yoga des États-Unis, mais également de l’Europe l’ont appelé à cette époque le « Power Yoga ».Étymologiquement parlant, le mot ashtanga a pour origine le sanskrit « ashtau » signifiant « huit » et « anga » qui signifie « membres ou parties ». Les huit membres font référence aux huit piliers de l’Ashtanga qui sont les suivants : l’art de bien respirer, la médiation et la réalisation de soi, les postures corporelles, l’observance, la capacité de maîtriser ses sens, la restriction de soi et la concentration.

Où peut-on pratiquer l’Ashtanga yoga à Toulouse ?

Si vous êtes en quête d’un centre proposant des cours de Yoga à Toulouse, que vous soyez débutant ou déjà connaisseur, n’hésitez pas à vous rendre dans un des 3 studios toulousains de Sattva. Vous y ferez connaissance avec des professeurs passionnés par la discipline et prêts à vous aider à progresser dans votre pratique.

Comment se passe un cours d’Ashtanga ? Durant un stage de Yoga pour débutants en Ashtanga, les professeurs commencent en enseignant une première séquence de postures (l’Ashtanga Fondation). Laquelle sera étoffée suivant l’évolution du niveau des participants et fera petit à petit place à une seconde série de postures (l’Ashtanga Tradition).

Pour information, les séries de figures adoptées durant une séance d’Ashtanga ne changent que rarement. Cependant, la pratique de ce style de yoga est très vivifiante, car elle se base sur une méthode de respiration assez spéciale nommée Ujjayi. Il s’agit d’une technique de respiration sonore qui favorise la concentration.

Quels sont les différents bienfaits de l’Ashtanga ?

L’Ashtanga peut être considéré comme une véritable pratique physique. Le style de yoga permet à ses pratiquants d’exercer ses abdominaux, de découvrir ce qu’est la rigueur et de se dépasser. Comme de nombreuses formes de yoga telles que le Yoga Iyengar ou le Yoga prénatal, l’Ashtanga fait comprendre à ses pratiquants que la meilleure façon de résoudre un problème c’est d’être doux avec soi-même et de se donner la chance de progresser.La discipline possède à la fois une dimension physique et une dimension spirituelle. Les mouvements enseignés durant les ateliers d’Asthanga organisés par le centre Sattva apprennent aux participants comment se concentrer sur l’ici et le présent et comment parvenir à un niveau très élevé de concentration.

L’article Découvrez l’Ashtanga Vinyasa est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
https://sattvayogatoulouse.fr/decouvrez-lashtanga-vinyasa/feed 0
Introduction https://sattvayogatoulouse.fr/introduction Wed, 13 May 2020 08:29:14 +0000 http://refonte.sattvayogatoulouse.fr/?p=1 Faty est la fondatrice de Sattva Yoga Shala, avec Greg Babaji ils travaillent ensemble pour diffuser le Yoga dans la ville rose. Le Shala de Matabiau a ouvert le 2...

L’article Introduction est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>
Faty est la fondatrice de Sattva Yoga Shala, avec Greg Babaji ils travaillent ensemble pour diffuser le Yoga dans la ville rose. Le Shala de Matabiau a ouvert le 2 Janvier 2016, c’est un espace atypique, extrêmement calme, entièrement rénové et spacieux (140m2) situé au 73 Boulevard Matabiau près du centre-ville de Toulouse.

L’article Introduction est apparu en premier sur Sattva Yoga Toulouse.

]]>